Meilleures ventes

Recherche dans le blog

Fabricants

Fournisseurs

Aucun fournisseur

La chute de cheveux automnale

Publié le : 03/11/2019 16:55:27
Catégories : Hygiène et bien-être

 Telles les feuilles tombant des arbres, vos cheveux ne résistent pas à l’automne. Les voilà qui se mettent à chuter, laissant votre salle de bains jonchée de mèches en quête de liberté. Il est temps de commencer un traitement de compléments alimentaires, oui, mais pas que…

 

Bien que l’on perde naturellement une cinquantaine de cheveux par jour, difficile de passer à travers les mailles de la chute de cheveux saisonnière. En automne, nos cheveux décident de se faire la belle. La faute à qui ? Aux rayons UV ! Ces derniers augmentant la sécrétion des hormones responsables de la croissance des fibres capillaires, la chute est impressionnante dès lors que le soleil se cache. Les compléments alimentaires dédiés à la vitalité des cheveux contiennent quasiment tous du fer, du zinc, de la vitamine B6 et des acides aminés soufrés. Un cocktail détonnant qui participe à la formation de la kératine, protéine présente dans l’épiderme, les poils et les cheveux, et qui assure à la chevelure sa force et sa résistance. Mais ces produits vendus sous forme de gélules ou d’ampoules ne seront efficaces qu’alliés à une routine de soins adaptée.

 

On commence donc par laver ses cheveux en douceur, avec un soin spécifique pour la chute de cheveux. Au sein de notre atelier, nous avons créé un shampoing dont la formule contient de l’huile essentielle de sauge sclarée (tonifiante et purifiante), ainsi que de l’argile (qui va texturiser la fibre capillaire et apporter du volume). Vous pouvez également appliquer de l’huile de ricin, excellente pour dynamiser la repousse : enduisez longueurs et pointes, enroulez dans une serviette, laissez poser toute la nuit puis effectuez un shampooing et rincez. À vous la tignasse vigoureuse !

 

Il est important de noter que la chute de cheveux saisonnière ne doit pas excéder 4 à 6 semaines. Au-delà, il est préférable de consulter un dermatologue.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)