Meilleures ventes

Recherche dans le blog

Fabricants

Fournisseurs

Aucun fournisseur

Et si on coupait court ?

Publié le : 13/10/2019 14:46:22
Catégories : Coupes & Colorations

Coupera, coupera pas, coupera , coupera pas… Vous voilà campée face à votre miroir depuis des heures (voire des jours.. ?) à vous interroger sur votre prochaine coupe de cheveux… Vous avez craqué sur le pixie de Natalie Portman, vous ne jurez que par l’audace de Cristina Cordula, ou vous avez ouvert grand la mâchoire tel le Loup de Tex Avery devant la coupe garçonne d’Anne Hathaway… Alors il est peut-être temps de vous lancer. La coupe garçonne, j’ose ou j’ose pas ?

 

Qu’on se le dise, la coupe courte s’assume. Pourquoi ? Parce qu’une fois les cheveux coupés et balayés, impossible de faire machine arrière. Si vous décidez de dire adieu à vos longueurs, il va falloir être fière de votre nouvelle tête ! Voilà pourquoi il est primordial de demander conseil à un coiffeur visagiste avant de vous lancer. En effet, il existe autant de coupes garçonnes qu’il existe de formes de visage. Si le vôtre est plutôt carré, choisissez une coupe qui affine : il faut donc dégager le front. Votre visage est rectangulaire ? On opte pour une coupe qui apporte du volume au-dessus de la tête. Les visages ronds préfèreront s’auréoler de quelques longueurs afin de s’affiner, avec une mèche balayée sur le front. Enfin, les visages ovales sont les plus chanceux puisqu’ils peuvent se permettre n’importe quelle coupe courte !

 

Il est également important d’adapter la coupe garçonne à la nature même de ses cheveux. Ainsi, les cheveux fins privilégieront la coupe pixie (courte à l'arrière avec des mèches à l’avant) tandis que les tignasses bien épaisses se tourneront plus naturellement vers une coupe très courte afin d’éviter l’effet « boule » ! Les chevelures afro peuvent quant à elles tenter le court façon nappy hair pour un crépu tendance et assumé ! Prête à vous lancer ? À vous la nuque gracile et le port de tête altier !

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)